Publicité
19 février 2015 - 15:43 | Mis à jour : 16:14

Sphères de pouvoir : l'impact bénéfique des femmes

Fanny Arnaud

Par Fanny Arnaud, Journaliste

La Table de concertation de Laval en condition féminine (TCLCF) a tenu une soirée conférence lundi dernier sur le thème "les femmes dans les sphères de pouvoir : toujours des pionnières!".

Environ 60 femmes se sont réunies au Château Royal pour écouter les conférencières invitées : Véronique de Sève, vice-présidente de la Confédération des Syndicats Nationaux, Roxanne Prince, directrice des communications à la Caisse d'économie Desjardins des Travailleurs unis et Manon Massé, députée Québec solidaire de Sainte-Marie-Saint-Jacques.

"Chacune à sa manière a rappelé l'impact bénéfique de la présence des femmes dans les sphères de pouvoir, pour l'avancement de la justice sociale et de l'égalité pour les femmes", a fait savoir Samora Colas-Avril de la TCLCF dans un communiqué de presse.

Portrait 

Un portrait des femmes de Laval a été présenté par Josée Camarra, représentante régionale du Conseil du statut de la femme (dont le poste sera aboli le mois prochain).

"Ce portait démontrait les inégalités persistantes à l'encontre des femmes dans les différentes sphères de leur vie"' a écrit Mme Colas-Avril.

Elle ajoute que les sphères de pouvoir demeurent des chasses gardées masculines et cite Mme Massé :

"Le fait de se réunir entre femmes, de partager nos expériences et défis dans les sphères de pouvoir, hauts lieux du patriarcat, me donne l'énergie et la force dont j'ai besoin pour ensuite retourner à l'Assemblée nationale à Québec et poursuivre nos luttes."

 

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.