Publicité
15 mars 2019 - 08:38 | Mis à jour : 08:50

Lancement de la démarche stratégique en tourisme d'affaires

Par Salle des nouvelles

Le gouvernement du Québec se réjouit de procéder au lancement de la démarche stratégique en tourisme d'affaires visant à accroître les recettes touristiques générées par les visiteurs d'affaires et de congrès au Québec. Cette démarche constitue le premier pas vers une stratégie globale qui sera également alimentée par les consultations en cours à travers le Québec. Elle a été développée par le ministère du Tourisme (MTO) en vue de permettre aux associations touristiques régionales (ATR) qui le souhaitent de consolider leur potentiel en tourisme d'affaires, de manière adaptée à leur contexte.

La ministre du Tourisme, Mme Caroline Proulx, en a fait l'annonce hier.

Cette démarche en trois volets est menée conjointement avec l'Association des professionnels de congrès du Québec (APCQ) et Tourisme Laval, qui feront également appel à des fournisseurs de services professionnels externes :

  • volet 1 : accompagnement pour évaluer le potentiel en tourisme d'affaires (diagnostic);
  • volet 2 : accompagnement pour établir l'inventaire des outils existants en vue de valoriser ce potentiel;
  • volet 3 : accompagnement pour la mise en œuvre des services offerts par le MTO et ses partenaires.

Pour bénéficier des ressources professionnelles liées à cet accompagnement, les ATR devront investir dans la démarche. Le MTO assumera les coûts associés à une ressource professionnelle qui veillera à la coordination de la démarche d'accompagnement.

 

Citations :

« Le tourisme d'affaires et de congrès génère d'importantes recettes touristiques dans certaines régions du Québec. Nous voulons accroître son apport afin de contribuer au rayonnement et à la promotion de notre destination à l'international. Ce secteur d'activité prolonge la saison touristique et augmente l'achalandage pendant les périodes les moins occupées. Il est en plein essor à l'échelle mondiale et ses perspectives de croissance sont excellentes : nous devons en tirer profit. La situation du tourisme d'affaires ayant déjà été abordée, c'est avec enthousiasme que je décide de passer à l'action afin d'outiller les régions touristiques qui désirent évaluer leur potentiel, mettre en valeur leurs atouts et créer des occasions d'affaires. »

Caroline Proulx, ministre du Tourisme

« L'Association des professionnels de congrès du Québec, le seul réseau spécialisé dans la promotion du tourisme d'affaires au Québec, se réjouit d'appuyer le ministère du Tourisme dans la mise en œuvre d'une démarche stratégique en trois volets. En s'arrimant aux réalités des régions, l'accompagnement proposé permettra sans aucun doute à celles-ci d'augmenter les recettes touristiques générées par les visiteurs d'affaires. »

Steeve Gagné, président de l'APCQ

« Tourisme Laval se spécialise en tourisme d'affaires depuis plus de trente ans. Notre solide expertise et notre réputation établie dans ce secteur d'activité nous permettent aujourd'hui de coordonner et d'animer la démarche stratégique en tourisme d'affaires, conjointement avec le ministère du Tourisme et l'Association des professionnels de congrès du Québec. Le tourisme d'affaires est un puissant moteur économique pour une destination touristique. Nous espérons que les régions touristiques du Québec se mobiliseront en grand nombre autour de cette démarche, qui vise à développer le tourisme d'affaires et à faire rayonner le Québec sur les marchés extérieurs. »  

Geneviève Roy, présidente-directrice générale de Tourisme Laval

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.