Publicité
21 juin 2019 - 14:00

Forte présence policière à l’approche des longs congés

Par Salle des nouvelles

Les policiers de la Sûreté du Québec intensifieront leurs interventions sur le réseau routier, du 21 juin au 1er juillet, en prévision des nombreux déplacements prévus à l’occasion des longs congés de la fête nationale du Québec et de la fête du Canada.

 

À l’approche des festivités, les policiers cibleront particulièrement la capacité de conduite affaiblie par l’alcool, la drogue, ou la combinaison des deux. Différents moyens permettent aux policiers de détecter les conducteurs dont la capacité de conduite est affaiblie, dont les épreuves de coordination de mouvements et les évaluations en reconnaissance de drogue.

 

La vitesse, le port de la ceinture de sécurité et l’utilisation du téléphone cellulaire au volant feront également partie des infractions visées par les policiers. Rappelons que la vitesse et l’utilisation du cellulaire au volant constituent les principales causes de collisions mortelles au Québec.

 

Personnes décédées et blessées à la suite de collisions sur le territoire de la Sûreté du Québec – Longs congés de la Saint-Jean et de la fête du Canada

 

Année

Nombre de personnes décédées

Nombre de personnes blessées

2018

14

369

2017

9

529

2016

14

634

2015

14

660

2014

12

637

 

Rappelons que l’an dernier, 13 collisions mortelles et 369 collisions avec blessés graves ou légers sont survenues sur le territoire de la Sûreté du Québec pendant cette période.

 

Les policiers invitent les citoyens à la prudence durant cette période. Notamment, en planifiant leurs déplacements, en se fixant des délais réalistes afin d’arriver à destination en sécurité tout en respectant les limites de vitesse et en respectant les lois en vigueur.  

 

De plus, la vigilance et la courtoisie font partie des bonnes habitudes de conduite pour un partage de la route sécuritaire.  

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.