Publicité

7 septembre 2021 - 14:00

515 nouveaux cas

Une hausse des hospitalisations à travers le Québec

Par La Presse Canadienne

Québec rapporte mardi 515 nouveaux cas de COVID−19 et une hausse des hospitalisations.

Depuis vendredi, 2489 cas de COVID−19 se sont ajoutés au bilan, qui s’élève maintenant à 393 852 personnes infectées depuis le début de la pandémie, dont 377 099 sont rétablies.

Sur les 515 cas rapportés mardi, 353 n’étaient pas vaccinés ou avaient reçu une seule dose de vaccin il y a moins de 14 jours, 50 avaient reçu une seule dose il y a 14 jours ou plus et 112 avaient reçu deux doses il y a sept jours ou plus.

Deux décès sont rapportés depuis le bilan de vendredi, pour un total de 11 293.

On compte maintenant 171 hospitalisations, soit 24 de plus que vendredi dernier. Parmi ces patients, 68 se trouvent aux soins intensifs, une hausse de 19 depuis vendredi.

Vingt et une personnes sont entrées à l’hôpital dans la journée de lundi. Seize d’entre elles n’étaient pas vaccinées ou avaient reçu une seule dose de vaccin il y a moins de 14 jours et cinq avaient reçu deux doses il y a au moins 7 jours.

Un total de 17 887 prélèvements ont été réalisés le 5 septembre.

Côté vaccination, 10 042 doses ont été administrées au Québec dans les 24 dernières heures, pour un total de 12 487 942, auxquelles peuvent s’ajouter 121 359 doses injectées à des Québécois à l’extérieur de la province.

Selon l’Institut national de santé publique du Québec, 76,8 % de la population a reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID−19. Chez les 12 ans et plus, 87,8 % ont reçu au moins une dose et 82,1 % sont adéquatement vaccinés.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.