Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Trame verte et bleue

Laval acquiert plus de 30 ha de milieux naturels pour consolider la protection de 3 de ses plus grands bois

durée 14h30
11 avril 2022
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

Dans la poursuite de la mise en place de sa Trame verte et bleue, la Ville de Laval, en collaboration avec le gouvernement du Québec et la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), vient de finaliser l’acquisition de 39 lots composés de milieux naturels.

Plus de 30 ha de superficie protégée s’ajouteront donc aux 3 plus grands bois de Laval, soit ceux de Sainte-Dorothée, de l’Équerre et d’Auteuil, assurant ainsi leur conservation pérenne.

Cet investissement de près de 2,8 M$ a été rendu possible grâce à une contribution de 1,5 M$ provenant, à parts égales, du gouvernement du Québec et de la CMM par l’entremise du programme d’aide financière de la Trame verte et bleue du Grand Montréal. 

« L’acquisition annoncée aujourd’hui permettra de protéger une grande superficie de milieux naturels d’exception. C’est toute la population de Laval et des villes environnantes qui en bénéficiera. Je suis fière que ce projet soit soutenu par notre gouvernement dans le cadre de la Trame verte et bleue du Grand Montréal, qui couvre un vaste territoire urbain où les milieux humides ont toute leur importance. », commente Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal.

« Les milieux naturels sont essentiels au maintien de notre qualité de vie, en plus de contribuer à l’attractivité et à la résilience de notre région. Je me réjouis de l’acquisition de ces lots à valeur écologique élevée par la Ville de Laval, laquelle représente un gain majeur, tant pour la protection de l’environnement que pour le bien-être de l’ensemble des citoyens du Grand Montréal. Elle nous permet de franchir un pas de plus vers notre objectif commun, soit de protéger 17 % du territoire métropolitain. », mentionne Valérie Plante, mairesse de Montréal et présidente de la Communauté métropolitaine de Montréal.

« Notre administration s’est engagée fermement dans la protection de l’environnement, le plus grand enjeu du 21e siècle. L’acquisition de milieux naturels est un moyen concret pour freiner le réchauffement climatique et pour préserver nos écosystèmes. Nous sommes fiers de cet investissement qui contribue à la préservation de trois de nos plus précieux bois lavallois, assurant ainsi à la population de pouvoir profiter pleinement de ces endroits particulièrement appréciés. », ajoute Stéphane Boyer, maire de Laval.

Trois forêts d’exception sur le territoire lavallois

Situé en zone agricole, le bois Sainte-Dorothée, dont le couvert forestier atteint 240 ha, est l’un des grands massifs forestiers de Laval. Il est ceinturé par des activités agricoles et horticoles. On y trouve divers aménagements hivernaux permettant de pratiquer la randonnée pédestre, le ski de fond et la raquette. Il est composé d’une grande diversité de milieux naturels et offre une variété importante d’habitats pour la faune et la flore. D’ailleurs, plus de 30 espèces végétales et animales à statut précaire y habitent. Avec l’acquisition de 3 lots adjacents à cette forêt protégée, ce sont plus de 21 ha qui s’y ajoutent aujourd’hui. 

Situé dans le quartier Sainte-Rose, le bois de l’Équerre est l’une des plus grandes forêts urbaines de Laval, où plusieurs peuplements forestiers coexistent. Par la présence d’arbres et de milieux humides, ce refuge naturel contribue grandement à la qualité de vie des citoyens. Il s’agit d’un milieu naturel accessible en toute saison et d’un lieu privilégié pour l’observation de la faune, en particulier les oiseaux. Le lot qui s’ajoute aujourd’hui à ce grand bois représente une superficie de 9 ha. 

Finalement, le bois d’Auteuil comporte des milieux naturels d’intérêt, dont des marécages riverains. Les 35 lots tout juste acquis par la Ville de Laval représentent une superficie de 1,75 ha et sont adjacents à une aire protégée projetée faisant partie du projet d’agrandissement du refuge faunique de la Rivière-des-Mille-Îles. L’acquisition de ces lots dans le bois d’Auteuil contribue au maintien du lien entre plusieurs autres lots dont la Ville de Laval est propriétaire, favorisant ainsi la conservation de multiples espèces végétales et animales sur l’île Jésus.

À propos de la Trame verte et bleue du Grand Montréal

La Trame verte et bleue est un réseau récréotouristique qui protège et met en valeur les milieux naturels, les paysages et le patrimoine bâti du Grand Montréal, au bénéfice des citoyens. Financés par la CMM, le gouvernement du Québec et les municipalités, les multiples projets de la Trame favorisent le transport actif et collectif, et contribuent notamment à maintenir la biodiversité, à atténuer les impacts des changements climatiques, à améliorer la qualité de vie des citoyens et à renforcer l’attractivité de la région métropolitaine. Pour en savoir plus, visitez le cmm.qc.ca.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 18h00

Retour en images sur la cérémonie hommage aux policiers décédés en fonction

L’émotion était palpable ce dimanche en après-midi à Ottawa sur la colline parlementaire. Près de 4 500 policiers provenant des quatre coins du Canada, et de la région du Suroît, se sont réunis pour rendre hommage aux agents décédés dans l’exercice de leur fonction plus tôt cette année. Parmi les intervenants qui ont pris part à cette cérémonie ...

25 septembre 2022

Un comité parlementaire examine l'aide médicale à mourir et les troubles mentaux

Une psychiatre a déclaré devant le comité mixte spécial du Parlement sur l'aide médicale à mourir que les personnes atteintes de troubles mentaux peuvent souffrir pendant des décennies et que leur détresse est tout aussi valable que celle d'une personne souffrant de douleurs physiques. Les personnes souffrant «uniquement» de troubles mentaux ...

23 septembre 2022

Le nombre d’arrivées internationales au pays a augmenté en juillet

Le nombre d’arrivées internationales au Canada a augmenté en juillet dernier, mais il n’a pas encore retrouvé ses niveaux d’avant la pandémie, indique Statistique Canada. L’agence indique que 11 fois plus de voyages au Canada ont été effectués par des résidents américains en juillet comparativement à juillet de l’an dernier. Mais ce bilan ...