Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Environnement

Record de chaleur sur Terre pour un mois de septembre

durée 18h00
5 octobre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Après un été record, la Terre a connu le mois de septembre le plus chaud jamais enregistré, selon un ensemble de données internationales utilisé par l'Organisation météorologique mondiale (OMM).

La température moyenne sur Terre était de 16,38 degrés Celsius au mois de septembre, soit 0,5 degré supérieur à la température du mois de septembre le plus chaud précédent, en 2020, et environ 1,75 degré de plus pour le mois de septembre par rapport à la période de référence préindustrielle 1850-1900, selon le service Copernicus sur le changement climatique de l'Union européenne.

«Depuis juin, le monde connaît une chaleur sans précédent sur terre et sur mer. Les anomalies de température sont énormes – bien plus grandes que ce que nous avons vu dans le passé. L’étendue de la banquise en hiver en Antarctique était la plus faible jamais enregistrée pour cette période de l’année. Ce qui est particulièrement inquiétant, c’est que le phénomène de réchauffement El Niño continue de se développer, et nous pouvons donc nous attendre à ce que ces températures records se poursuivent pendant des mois, avec des impacts en cascade sur notre environnement et notre société», a indiqué le secrétaire général de l’OMM, Petteri Taalas, dans un communiqué.

Samantha Burgess, directrice adjointe du service Copernicus, a déclaré «qu’à deux mois de la COP28, le sentiment d’urgence d’une action climatique ambitieuse n’a jamais été aussi critique».

Au début du mois de septembre, l’Observatoire européen Copernicus avait également indiqué que l’été 2023 (juin-juillet-août) a connu les températures mondiales moyennes les plus élevées jamais mesurées.

Selon l’agence européenne, le mois d’août dans son ensemble aurait été plus chaud d’environ 1,5 degré Celsius que la moyenne préindustrielle de 1850-1900.

En réaction à la publication de ces données, le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, avait alors déclaré que «l’effondrement climatique a commencé».

Les données de la NASA montrent également que l’été 2023 a été le plus chaud sur Terre depuis le début des enregistrements en 1880.

Stéphane Blais, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Des écologistes perturbent l'accès à l'Aéroport de Montréal

Des militants écologistes qui réclament la fin de tout nouveau projet d'exploitation fossile perturbent l'accès à l'Aéroport international Montréal-Trudeau. Des militants du groupe «The last generation» se seraient collé les mains au sol, sur l'une des voies qui mènent au débarcadère de l'aéroport de Montréal, mercredi vers 10 h. «Trois ...

Des médecins ont présenté des symptômes de stress post-traumatique durant la pandémie

Près d'un médecin sur cinq a présenté des symptômes de trouble du stress post-traumatique pendant la pandémie de COVID-19, révèle une nouvelle méta-analyse pilotée par un médecin de l'Université d'Ottawa. L'enquête a mesuré une prévalence de TSPT de 18,3 % parmi les médecins de 25 pays pendant la pandémie, ce qui est trois fois plus élevé que la ...

Nouvel espoir face au cancer du sein triple négatif

Un médicament déjà utilisé dans la lutte contre d'autres types de cancer du sein pourrait être utilisé face au cancer du sein triple négatif, un sous-type de cancer particulièrement agressif et susceptible de récidiver, démontrent des travaux réalisés au Centre universitaire de santé McGill. Le cancer du sein triple négatif touche environ 12 % ...