Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Des négociations difficiles

Des syndicats représentant 570 000 travailleurs du secteur public en grève

durée 12h00
23 novembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

La difficile négociation du secteur public connaît son point culminant, ce jeudi, alors que les syndicats représentant près de 570 000 travailleurs seront en grève en même temps.

La Fédération autonome de l'enseignement, qui représente quelque 66 000 enseignants des niveaux primaire et secondaire, amorce jeudi une grève générale illimitée.

Ses neuf syndicats membres sont l'Alliance des professeurs de Montréal, le Syndicat de l'enseignement de l'Ouest de Montréal, le Syndicat de l'enseignement de la Pointe-de-l'île, le Syndicat de l'enseignement de la région de Laval, le Syndicat de l'enseignement des Basses-Laurentides, le Syndicat de l'enseignement des Seigneuries, le Syndicat de l'enseignement de l'Outaouais, le Syndicat de l'enseignement de la Haute-Yamaska et le Syndicat de l'enseignement de la région de Québec.

La Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ), qui représente 80 000 infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques, sera en grève jeudi et vendredi.

Dans leur cas, des services essentiels sont prévus, selon les unités de soins. Le Tribunal administratif du travail a déjà approuvé les listes de services à dispenser.

Aussi, le front commun intersyndical, qui représente 420 000 travailleurs par le biais de ses quatre organisations membres — la CSN, la CSQ, l'APTS et la FTQ — tiendra alors la dernière de ses trois journées de grève consécutives.

Le front commun est présent dans tous les secteurs: santé, services sociaux, cégeps et écoles primaires et secondaires. Il représente notamment la majorité des enseignants, les préposés aux bénéficiaires, ainsi que des dizaines de milliers d'employés de soutien, de techniciens et professionnels dans la santé et les services sociaux.

Un autre syndicat s'est ajouté aux groupes de grévistes. Ainsi, 700 professionnels dans 10 collèges, membres du Syndicat des professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) se joindront aux grévistes, jeudi et vendredi.

«Le gouvernement peut bien dire "ça ne marche pas avec le front commun", mais là, ça ne marche pas avec la FIQ, ça ne marche pas avec la FAE, ça ne marche pas... Un moment donné, ça ne marche pas avec personne! Faut se poser des questions quand même! Il ne faut pas oublier que la grève (jeudi), ça va être près de 600 000 personnes dans les rues du Québec. Ça va être la plus grosse grève qu'il y aura jamais eue au Canada», a lancé François Enault, vice-président de la CSN.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


14 juin 2024

Nouvelle stratégie pour limiter les dégâts d'un traumatisme craniocérébral

Une approche plus libérale aux transfusions sanguines permettrait aux personnes hospitalisées dans une unité de soins intensifs de recouvrer davantage d’indépendance fonctionnelle et une meilleure qualité de vie après un grave traumatisme craniocérébral, indique une étude pilotée par un chercheur au CHU de Québec. Six mois après leur accident, ...

14 juin 2024

Les plus grandes banques du Canada continueront à investir dans le pétrole et le gaz

Les PDG des cinq plus grandes banques du Canada ont répété jeudi qu'ils s'engagent à contribuer à la transition énergétique alors qu'ils étaient interrogés par un comité parlementaire quant à leur impact sur les changements climatiques. Les dirigeants de la Banque Royale du Canada (RBC), du Groupe Banque TD, de BMO Groupe Financier, de la Banque ...

13 juin 2024

Une tarification de nuit pour des bornes de recharge de véhicules électriques

Dès le 17 juin, une tarification préférentielle de nuit pour le réseau de recharge rapide pour véhicules électriques RechargÉco IGA sera mise en place.   Ainsi, les usagers de véhicules électriques profiteront d’un rabais de 10 cents le kilowattheure (kWh) de 21 h 00 à 5 h 59 lorsqu’ils procéderont à la recharge de leur véhicule. « Cette ...