Publicité

10 août 2020 - 09:00 | Mis à jour : 09:10

Hockey

Sélections: une fin de semaine faste pour les Pétroliers

Par Salle des nouvelles

Pierre Pelletier et Lucien Paquette étaient à Saint-Georges depuis jeudi soir. Les deux hommes de hockey ont passé leur temps à peaufiner leur liste de sélection en vue du repêchage 2020 de la LNAH. D’entrée de jeu, ces derniers ont annoncé une transaction majeure en faisant l’acquisition de Dannick Paquette alors qu’ils venaient tout juste de faire l’ajout d’Hubert Poulin et de Guillaume Gauthier en début de semaine.

En cédant leur choix de 2e et 3e tour, plusieurs auraient cru à un repêchage difficile, mais en réalité ce ne fut pas le cas puisque les hommes de hockey des Pétroliers ont pu sélectionner les joueurs qu’ils avaient identifiés et avec qui ils avaient déjà entamé des discussions.

Le plein de gardiens de buts

Face au retour incertain de Francis Leclerc, les Pétroliers du Nord ont fait le plein de gardiens de but, une position qui en inquiétait plusieurs. Les Pétroliers ont ajouté trois gardiens de buts soit: Martin Ouellette, Tristan Côté-Cazenave ainsi que Travis Fullerton.

Martin Ouellet, un choix des Blue Jackets de Columbus dans la LNH originaire de Saint-Jérôme a partagé son temps entre les formations d’Atlanta, celle du Utah dans la ECHL et celle de Providence dans la AHL. Âgé de 28 ans, Ouellet a déjà manifesté l’intérêt de se joindre aux Pétroliers.

Tristan Côté-Cazenave, de son côté, est fraîchement issu des rangs juniors alors qu’il portait les couleurs des Tigres de Victoriaville avant de passer aux Ramparts de Québec en fin de saison. En 153 parties dans la LHJMQ, le cerbère a maintenu un pourcentage d’efficacité de 0,902.

Le troisième gardien à avoir été sélectionné est l’excellent Travis Fullerton. Après avoir porté les couleurs des Sea Dogs de Saint-John, il a disputé cinq saisons à l’Université du Nouveau-Brunswick avant de disputer 17 parties avec les 3L de Rivière-du-Loup. Il est ensuite passé en Angleterre.

Premier choix

Les Pétroliers du Nord ont pris la parole une première fois au 22e rang et ont alors jeté leur dévolu sur le défenseur Mathieu Charlebois. Âgé de 21 ans et mesurant 6’3’’, cet ancien des Voltigeurs de Drummondville a tous les atouts pour devenir un excellent défenseur qui figurera parmi l’élite de la LNAH. À 210 lbs, il possède un physique imposant et aime distribuer les mises en échec. Ce défenseur figurait en tête de liste dans les priorités du club. Il a déjà confirmé sa présence pour la prochaine saison.

Après avoir sélectionné deux gardiens de buts, les Pétroliers ont eu la parole au 42e, 50e et 51e rangs et en ont profité pour sélectionner Phélix Martineau, Jean-Philippe Beaulieu ainsi qu’Alex Lavoie.

Phélix Martineau est un jeune joueur de centre de 23 ans originaire de Laval. Après avoir évolué pendant quatre saisons au Cap Breton avec les Screaming Eagles, il allait passer au Rocket de Laval dans la AHL.  

Quant à Jean-Philippe Beaulieu, un autre joueur de centre, il est âgé de 24 ans et est originaire de Napierreville. Il a disputé 177 parties avec le Collège Français dans la LHJAAAQ, amassant 241 points dont 104 buts, soit une moyenne de 1,36 point par match. Il était à l’Université Concordia depuis trois ans. Ce dernier a également confirmé sa présence à Laval pour la prochaine saison.

Alexis Lavoie est légèrement plus âgé que les deux autres. À 27 ans, Lavoie est un autre joueur de centre qui a connu une prolifique carrière au niveau junior amassant 244 points en 277 parties avant de partager son temps entre la ECHL (Florida Everblades et le Indy Fuel) et la AHL avec Oklahoma. Il est ensuite passé de l’autre côté de l’océan pour fouler les patinoires en Suède et en Finlande avant de disputer la dernière saison en Norvège.

Les trois dernières sélections, outre celle de Fullerton, ont été celles de Jasmin Boutet, d’Olivier Galipeau et de Kevin Spinozzi.

Âgé de 25 ans, Boutet est un joueur de centre originaire de Lévis. Après son stage junior dans la LHJMQ, il a passé quatre saisons avec l’Université McGill, où il s’est établi comme un excellent défenseur. Il a été chaudement recommandé par ses anciens coéquipiers et adversaires.  

La sélection d’Olivier Galipeau est fort intéressante. Bien qu’il s’agisse d’un placement pour le futur, le jeune arrière possède une belle feuille de route. Originaire de Montréal et âgé de 23 ans, il mesure 6’ et fait osciller le pèse personne à 205 lbs.

Après avoir joué le rôle de leader dans la LHJMQ avec les formations de Val-d’Or, Chicoutimi et Acadie-Bathurst, il a disputé deux saisons, partagées entre Fort Wayne et Atlanta dans la ECHL, et Providence puis Chicago dans la AHL. Il venait tout juste d’être libéré des listes des Marquis de Jonquière et Les Pétroliers n'ont pas pu le laisser filer. Le jeune défenseur pourrait devenir un joueur dominant dans la LNAH. Il est aussi bien connu de Lucien Paquette.

La dernière sélection a porté sur le défenseur offensif Kevin Spinozzi, un jeune joueur de 24 ans ayant la nationalité française. Spinozzi est originaire de Granby, mais a disputé son hockey junior à Sarnia avec le Sting dans la OHL.  En quatre saisons dans la OHL, Spinozzi a cumulé 113 points. Il a ensuite partagé son temps entre les Nailers de Wheeling dans la ECHL et Wilkes-Barre-Scranton, club école des Pingouins de Pittsburg dans la AHL. La saison dernière, il est passé de Bolzano en Italie à Toledo dans la ECHL. Les élections de Spinozzi et Galipeau se veulent des placements à moyen terme pour l’équipe lavalloise.

Au final, les Pétroliers du Nord auront sélectionné trois gardiens, trois défenseurs ainsi que quatre attaquants. Somme toute, un travail colossal a été abattu par les hommes des Pétroliers lors de cette fin de semaine très chargée.

 

À lire également:

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.