Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
26 mai 2015 - 17:00

Laval a une nouvelle Bibliomobile

Fanny Arnaud

Par Fanny Arnaud, Journaliste

Si vous n'allez pas à la bibliothèque, la bibliothèque viendra à vous.

C'est le principe de la nouvelle Bibliomobile inaugurée cette après-midi à Laval.

Le projet pilote avait été lancé l'année dernière et après un an d'activité, la Bibliomobile de Laval a parcouru 6 100 km et rencontré 26 organismes et écoles durant l'année scolaire.

«Tous les vendredis après-midi, la Bibliomobile arrive et c'est la fête», raconte Patricia Lerhe, éducatrice au Centre de pédiatrie sociale de Laval. 

Fort de ce succès la ville a décidé d'investir et d'acheter un véhicule neuf qui a été décoré par l'illustrateur Benoit Tardif.

Le maire de Laval, Marc Demers, a souligné combien il était important pour la communauté de fidéliser le plus grand nombre de citoyens aux bibliothèques publiques.

«L'argent investi dans la culture et la jeunesse est le meilleur investissement qu'on puisse faire», a-t-il dit.

Secteurs

Ainsi, cette bibliothèque mobile sillonnera les quartiers de Saint-François, Saint-Vincent-de-Paul, Chomedy, Laval-des-Rapides, Pont-Viau et Domaine Renaud, en attendant de pouvoir visiter le reste de l'île quand l'équipe s'agrandira.

En effet, pour l'instant, une seule personne est au volant de la camionnette. Il s'agit de Marjorie Lalancette, coordonnatrice d'activité et programme à la Ville de Laval.

Comme la Bibliomobile est un point de service du réseau des Bibliothèques de Laval, il n'est pas nécessaire d'attendre le retour du camion pour rendre ses livres, ils peuvent être déposés dans une bibliothèque de la Ville.

La Bibliomobile sera à la Grande Fête des pompiers de Laval du 29 au 31 mai prochain.

Information : pour en savoir plus visitez le site www.bibliotheques.laval.ca

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.